Accueil La Gestalt-thérapie Qui suis-je ? Contact Liens Pour qui En pratiqueFrédéric Quennesson Gestalt praticien
Le premier rendez-vous et l'exposé du cadre
La thérapie se déroule en face à face, dans mon cabinet, lieu que j'ai souhaité accueillant, confortable et chaleureux. Le premier rendez-vous Le premier rendez-vous va nous permettre de faire connaissance. Nous allons ensemble explorer votre demande, peut-être la clarifier; ce sera également l'occasion pour moi de répondre à vos interrogations. Lors de ce premier entretien, j'exposerai le cadre de notre relation thérapeutique: le rythme et la durée des séances, le tarif, le respect des rendez-vous et les modalités de fin de thérapie. Je parlerai également du code de déontologie qui régit ma pratique. --------------------------------------------------------------------------------
La Gestalt-thérapieCopyright © 2011-2019 Frédéric Quennesson - Gestalt-thérapie, psychothérapie à Olivet | Tous droits réservés.
Le cadre La relation thérapeutique que nous allons construire au fil des séances est précieuse, garante de l’évolution de notre travail. Pour créer ce lien, nous aurons besoin que vous vous sentiez en sécurité. L'exposé du cadre, dès la première séance, participera à la construction de la confiance, indispensable à la création du lien thérapeutique. Cette première rencontre est importante pour vous permettre de sentir si ce que je vous décris de ma pratique vous convient. Elle nous permettra également d'évaluer, de part et d'autre, si nous avons envie d'entamer ensemble le travail thérapeutique. Concrètement: Durée d'une séance : la durée des séances est de 50 minutes . Fréquence : la fréquence "conseillée" des séances est hebdomadaire afin de ne pas laisser retomber l'énergie dégagée lors de chaque entretien. Bien entendu, nous pourrons discuter ensemble de ce rythme si celui que je propose ne vous convient pas. Tarif : le prix de la séance est de 50 euros , réglés en fin d'entretien. Nous pourrons éventuellement ajuster ce tarif à votre situation du moment. Nous ajusterons nos plannings régulièrement, afin de prévoir plusieurs séances à l'avance. Absence : une fois le planning défini, ce temps vous sera réservé. En cas d'impossibilité, d'annulation, vous devrez me prévenir au moins 48 heures à l'avance. Dans le cas contraire, la séance sera due. Les séances nous permettrons d'en parler au cas par cas. En effet, il peut y avoir des cas particuliers que nous prendrons en compte. Confidentialité : il est important de vous rappeler que je m'engage à la confidentialité. Il est essentiel pour vous de savoir que rien de ce qui se dit ou se vit dans le cabinet ne sera évoqué à l'extérieur sauf à votre demande. Non passage à l'acte : au cours des séances, il vous arrivera peut-être de ressentir de la colère, de la violence envers le monde, envers vos proches, envers moi... Tout pourra être mis en mots avec mon aide, en aucun cas acté physiquement. C’est notre sécurité réciproque. Bienveillance : je vous accueille tel que vous êtes, dans votre singularité, avec vos zones de fragilité sans jugement ni a priori, respectant votre rythme. Je ne suis pas là pour vous juger, vous évaluer, vous étiqueter. Je suis là pour vous rencontrer, vous découvrir, vous aider, vous accompagner, vous soutenir dans votre désir d'aller vers vous-même. Arrêt de la thérapie : entreprendre une thérapie, c'est aller à la rencontre de soi et des autres. Ce chemin peut être long et sinueux, jalonné d'instants de joie, de tristesse, de connivence, de découragement. L'important est d'aller au bout de ce chemin ou de ce temps de thérapie que vous avez entrepris. Mais vous êtes libre à tout moment de décider d'arrêter ou d'interrompre nos rencontres. Pour autant, cet arrêt fait partie intégrante de la thérapie. Il doit s'effectuer dans le dialogue et non dans l'évitement. Il est donc nécessaire de l'annoncer deux séances à l'avance afin d'en parler, de vérifier ce qui vous amène à effectuer ce choix. Nous pourrons ainsi éviter les doutes, l'incompréhension liés à une séparation et prendre le temps de nous quitter. Responsabilité : nous sommes tous les deux responsables de l'avancement du travail thérapeutique. Bien entendu, je suis responsable du bon déroulement de nos séances, des pistes que je peux proposer, des outils que je mets à disposition, des moyens que je me donne pour vous accompagner. Mais sans votre engagement et votre implication active, je ne peux rien. C'est une co-construction.